Vous avez atterri sur le site Français

COUCHE DE ROULEMENT

COUCHE DE ROULEMENT

Les bétons bitumineux à froid (BBF) en couche de roulement
Les bétons bitumineux à froid fabriqués avec des granulats sélectionnés constituent une couche de surface définitive.

Les bétons bitumineux sont préparés à partir de granulats 0/10 ou 0/14, d’émulsion de bitume puis" malaxés à froid. Ce type de mélange à froid conduit aux qualités suivantes :

- faible impact sur l’environnement,
- facilité d’utilisation (stabilité et maniabilité de plusieurs heures),
- produits restant souples dans le temps et s’accommodant de supports hétérogènes.

Les performances des émulsions permettent d’obtenir des enrobés à froid présentant une bonne texture, les caractéristiques d’adhérence sont équivalentes à celles des enrobés à chaud (type béton bitumineux semi grenu).

L’enrobé dense à froid est donc particulièrement adapté pour :

- chaussées situées en zone climatiques difficiles (montagne, …),
- chaussées faiblement structurées,
- chaussées subissant des trafics faibles à moyens (T2 soit 300 poids lourds par jour et par sens).

Leur mise en œuvre est essentiellement effectuée à l’aide d’un finisseur
L'épaisseur moyenne est comprise entre 3 et 5 cm.
les enrobés coulés à froid
Couche de roulement de faible épaisseur, l’enrobé coulé à froid est l’intermédiaire entre l’enduit superficiel et le béton bitumineux très mince. L’enrobé coulé à froid permet d’imperméabiliser les supports, d’amener une adhérence d’excellent niveau, de rattraper les faibles déformations, le tout sans rejet des gravillons.

L’utilisation d’émulsion de bitume modifié (au latex et/ou aux PMB), maintient dans le temps un très bon niveau d’adhérence.
Sa simplicité et sa rapidité de mise en œuvre minimisent les temps d’intervention.

A l'heure actuelle, grâce aux dernières recherches une remise en circulation rapide et réduisent notablement la gêne aux usagers.

Il permet l’entretien
- des chaussées rurales
- des voiries urbaines
- de pistes d’aviation.

De plus, il est souvent appliqué sur la couche de roulement sur les graves émulsions de rechargement et de renforcement.
Les enduits superficiels
L’enduit superficiel apporte imperméabilité du support et adhérence pour les usagers, caractéristiques indispensable à une couche de roulement.
Et cela à de faibles coûts et des rendements journaliers élevés. Appelé enduit superficiel d’usure, il est constitué d'une succession de couches de liants bitumineux et de gravillons réalisée en place.

Qualités :
- peu sensible à l’eau
- aux conditions climatiques, (possibilité de l'utiliser sur une grande partie de l’année (on s’affranchi de l’humidité des gravillons).

Chaque chaussée à traiter trouve une formule d'enduit superficiel adéquate. pour les cas de trafics élevés ou de conditions difficiles, la modification des émulsions de bitume par ajout de polymères apporte une amélioration significative des performances de l’enduit.

L’usage de ces émulsions dites modifiées tend à se développer un peu partout. L’enduit superficiel d’usure (ESU) à l’émulsion de bitume constitue une solution rapide et économique pour la rénovation des couches de surface de roulement.
Les graves émulsions de reprofilage et de renforcement des chaussées
La grave émulsion est un enrobé obtenu à partir d’un mélange :
- de granulats,
- d’eau,
- d’émulsion de bitume
Ils sont dosés et malaxés à froid. La spécificité de ce type de mélange conduit aux qualités suivantes :

- faible impact sur l’environnement,
- facilité d’utilisation,
- produit adapté à des supports hétérogènes présentant de fortes déformations.

La grave émulsion est le produit idéal pour le reprofilage et le renforcement des routes à faible structure ou connaissant un accroissement de trafic. Il est largement utilisé en France depuis plus de 40 ans sur les chaussées supportant jusqu’à 300 poids lourds par jour et par sens.

Epaisseur de mise en œuvre : > ou égale à 5 cm.

La circulation sur ce type d'enrobé - Grave émulsion de type "S" (si le granulat a été choisi avec soin) peut être de plusieurs mois à plusieurs années avant d'être recouvert par la couche de roulement définitive (permettant un aménagement progressif). Elle sera généralement soit :
- un enduit superficiel,
- un enrobé coulé à froid
- un béton bitumineux à froid
Retraitement des chaussées en place à l’émulsion
Le retraitement à l’émulsion permet de reconstituer une nouvelle couche de qualité en revalorisant les matériaux existants.

Les travaux, réalisés in situ à l’aide de matériels de fraisage / malaxage spécifiques, raccourcissent les chantiers, le temps d’intervention et limitent la gêne aux usagers par une remise sous circulation immédiate.

Le développement durable est à porté de main :

- économie d'énergie,
- pas d’apport de matériaux extérieurs (moins de trafic routier industriel)
- plus de déchets de chantier.

Le retraitement en place présente les avantages techniques suivants :

- amélioration et homogénéisation de la structure,
- traitement des fissures et des ornierages,
- traitement des défauts de collage d’interface,
- perfectionnement de l’imperméabilité,
- conservation des niveaux finis de chaussée.
Réparations ponctuelles de voirie
Dans le cadre de la sécurité des usagers et/ou du maintient de la qualité de la route, les réparations pontuelles sont indispensables.

Dégradations soudaines et localisées de son réseau par des nids de poules, de la déformation de support, de fissurations, de tranchées etc.

Si l’imperméabilité de la chaussée est sauvegardée, (en évitant un enduit superficiel). l'application au point à temps automatique (PATA) garanti une parfaite maîtrise des dosages et la qualité de l’application.

Pour les dégradations affectant la couche de roulement dans son épaisseur (nid de poule, déformation …) la reprise géométrique de ces défauts impose l’usage d’enrobés bitumineux. De part sa stockabilité, sa facilité d’emploi, sa relative insensibilité aux conditions climatiques et son comportement l’enrobé à l’émulsion est le plus adapté. En fonction de l’épaisseur de la réparation il se déclinera sous forme de grave émulsion 0/6 à 0/14 ou de béton bitumineux à froid 0/6 ou 0/10.

Le caractère stockable (de quelques jours à quelques mois) répond aux interventions curatives. Le conditionnement fermé (sac, seau, etc... ) permet un stockage de longue durée.
Vous avez un projet similaire ?
Une question ? Contactez-nous !